Victor Hugo inspirateur des surréalistes

Publié le par La rédaction NRP

Le catalogue de l’exposition La Cime du rêve, édité par Paris Musées, donne à lire des extraits d’œuvres et des essais très éclairants sur les points de contact et les divergences entre Hugo – qui disait de lui-même être « un grand regardeur de toutes choses » et constatait que « toutes les parties de la nature, même les plus disparates au premier coup d’œil, se rattachent entre elles par une foule d’harmonies secrètes, fils invisibles de la création que le contemplateur aperçoit » – et les surréalistes à la recherche de « ce point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l’incommunicable, le haut et le bas cessent d’être perçus contradictoirement » (Breton, Second manifeste du surréalisme).

Max Ernst, Forêt et soleil, 1927, huile sur toile, Fondation Broere, Genève @Adagp, Paris 2013

Max Ernst, Forêt et soleil, 1927, huile sur toile, Fondation Broere, Genève @Adagp, Paris 2013

 

Articles sur le même thème

Nuages de tags

Publié le par La rédaction NRP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *