Les Timbrés de l’orthographe, première édition

Publié le par la redaction nrp

Rémi Lesbats, 11 ans Timbre de bronze

Rémi Lesbats, Timbre de Bronze

NRP : Rémi, qui es-tu ?

Rémi Lesbats : Je m’appelle Rémi, j’ai 11 ans. Cette année, j’étais en 6e au Collège Stanislas à Paris.

NRP : Pourquoi as-tu décidé de t’inscrire ? Quelles étaient tes motivations ?

R.L : Ma mère a vu l’annonce dans le journal et elle m’a inscrit car j’aime beaucoup les dictées.

NRP : Avais-tu déjà participé à d’autres concours avant celui là ?

R.L : C’était mon premier concours d’orthographe, mais avant cela j’avais déjà participé au « Kangourou des mathématiques » avec mon école. Sinon j’ai déjà participé à des compétitions de natation.

NRP : As-tu rencontré des difficultés particulières au cours des différentes étapes (tests de sélection, finale régionale, finale nationale) ?

R.L : Une de mes difficultés était le mot « physiologie », en finale régionale. En finale nationale, le plus dur était la question « Qu’est-ce une chocolatine ? » J’ai beaucoup hésité avant de répondre, en procédant par élimination, « un petit pain au chocolat», ce qui était la bonne réponse.

NRP : As-tu une méthode particulière pour apprendre et mémoriser l’orthographe des mots difficiles ?

R.L : Je n’ai pas vraiment de méthode, je pense avoir bénéficié de bons professeurs depuis le début du primaire. Je crois aussi que de bien prononcer m’aide ; cela me permet de différencier pâtes/pattes, brin/brun, je/jeu, mettre/maître, j’irais/j’irai, notre/nôtre, etc.

NRP : Comment appréhendes-tu les problèmes liés à la grammaire et à la conjugaison?

R.L : Je pense que dans mon école primaire on prêtait beaucoup d’attention à la grammaire. Quatre fois par semaine, du CP au CM2, la maîtresse nous faisait faire une dictée, suivie d’une demi-douzaine de questions de grammaire et de quelques formes de conjugaison.

NRP : Qu’as-tu ressenti à l’annonce de ton nom lors de la finale ?

R.L : J’étais très content et fier, surtout lorsque l’on m’a dit que j’avais fait zéro faute. Puis j’ai pensé : « Pourquoi suis-je troisième, si je n’ai commis aucune erreur ? »

NRP : Participeras-tu à la prochaine édition ?

R.L : Je participerai avec une grande joie à la prochaine édition et j’attends déjà avec impatience le jour des qualifications.

Andrea Negro, 9 ans et demie, Prix spécial du jury

Andrea Negro, prix spécial du jury

© Julien Vasquez/ Les Éditions de l’Opportun.

NRP : Andrea, qui es-tu ?

Andrea Negro : Je m’appelle Andrea, j’ai 9 ans et demie, je vais rentrer en 4e/3 e (classe qui fait les deux années en même temps) au Lycée Michelet à Nice, je sors de 6 e /5 e et j’habite à Nice. J’ai une sœur et un frère plus jeunes. J’aime les mathématiques, les sciences et je fais du karaté depuis quelques années et je pratique également les échecs.

NRP : Pourquoi as-tu décidé de t’inscrire ? Quelles étaient tes motivations ?

A.N. : Au collège, on m’a parlé du concours : comme j’aime l’orthographe et les concours, je me suis inscrit.

NRP : Tu avais participé à d’autres concours avant celui là ?

A.N. : Oui, j’ai participé aux « Les championnats de jeux mathématiques et logiques » pour lequel j’ai fini vainqueur de la phase régionale. J’ai également participé et remporté plusieurs tournois d’échecs locaux régionaux et j’ai participé trois fois aux championnats de France d’échec. (Andrea participera cet été à la finale internationale des championnats de jeux mathématiques et logiques.)

NRP : As-tu rencontré des difficultés particulières au cours des différentes étapes (tests de sélection, finale régionale, finale nationale) ?

A.N. : Les tests de sélection étaient assez faciles. Lors de la finale régionale, l’acoustique était catastrophique et le débit de la dictée trop rapide. La finale nationale était intéressante mais je ne savais pas ce qu’était une chocolatine (on emploie surtout le terme « pain au chocolat » dans le Sud-Est de la France).

NRP : As-tu une méthode particulière pour apprendre et mémoriser l’orthographe des mots difficiles ?

A.N. : Non, je n’ai pas de méthode particulière, mais je lis beaucoup alors ça m’aide à mémoriser les mots.

NRP : Comment appréhendes-tu les problèmes liés à la grammaire et à la conjugaison?

A.N. : J’ai rarement des problèmes sur l’orthographe ou la grammaire. Si cela arrive, je cherche des règles, des moyens mnémotechniques, ou des mots de la même famille, généralement. Si jamais je ne trouve pas, je cherche l’orthographe la plus cohérente possible.

NRP : Qu’as-tu ressenti à l’annonce de ton nom lors de la finale ?

A.N. : Je ne m’attendais pas à être appelé lors de la finale, j’ai vraiment été surpris.

NRP : Participeras-tu à la prochaine édition ?

A.N. : Oui, je participerai l’année prochaine.

A vous de jouer !

Pour prolonger le plaisir nous vous proposons sous forme de questionnaires interactifs les tests de la finale des Timbrés de l’orthographe. Prêts à relever le défi ?

Test Cadet
Test Junior
Test Adultes

© Les Éditions de l’Opportun

En cas de problèmes avec les tests vous trouverez quelques explications dans le mode d’emploi .

Publié le par la redaction nrp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *