Edito de novembre 2010

Publié le par la redaction nrp

Par Yun Sun Limet

Selon un rapport de l’OIF (Organisation internationale de la francophonie), il existe environ 200 millions de francophones dans le monde. C’est beaucoup. Nous avons donc en partage avec ces millions de personnes une langue qui, à travers les continents, sert à dire un réel très divers, les mots portant des climats, des relations sociales, des quotidiens aussi différents que possible.

C’est cette diversité que vous pourrez inviter les élèves à découvrir à travers les séquences de ce numéro. La résistance à l’occupant étranger avec Till l’Espiègle, au pays de Flandres et d’ailleurs, texte fondateur de la littérature belge de langue française. La richesse d’un lexique avec la « jaserie » québécoise. Être enfant en Afrique et comment on en fait littérature avec des textes de Camara Laye ou Amadou Hampâté Bâ. Impossible bien sûr d’évoquer dans un seul numéro des oeuvres également de Haïti, de Madagascar ou encore du Maroc. Mais la « fnaque » berbère qui, sur notre couverture, francise de belle manière un acronyme finalement barbare, nous rappelle que sans doute pour bien des Suisses, des Belges, des Québécois, et d’autres, « mon pays, ce n’est pas un pays »… c’est une langue. Une idée qui devrait être entendue dans la diversité de nos classes de collège.

Articles sur le même thème

Nuages de tags

Publié le par la redaction nrp

2 réponses à Edito de novembre 2010

  1. Ping : Revue de novembre 2010 | NRP Collège

  2. Ping : Revue de novembre 2010 | NRP Collège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *