Coups de coeur de l’été

Publié le par la redaction nrp

En ce printemps et à l’approche de l’été, nous avons demandé aux éditeurs de littérature jeunesse de choisir pour la NRP un « coup de coeur » dans leurs publications récentes, à conseiller comme lecture « plaisir » aux collégiens. Nous vous proposons ici leur sélection. Dans la revue papier de mai-juin, vous découvrirez les « coups de coeur de l’été », retenus par le comité de la NRP

Celia Rees, Illyria, Seuil, 2010, 383 p.

Présentation de l’éditeur

Londres, avril 1601. Le dramaturge William Shakespeare fait la connaissance de deux clowns ambulants, Peste et Violetta. Cette dernière, héritière du trône de l’Illyrie – petit pays de l’Adriatique -, en fut chassée par son propre oncle Sebastian et son complice Malvolio et, vendue comme esclave malgré l’opposition de Stephano, son fiancé et le fils de Sebastian. La jeune fille s’est juré de reprendre la relique fondatrice de l’Illyrie et de monter sur le trône. Elle demande son aide à Shakespeare qui se retrouve malgré lui impliqué dans les événements quand le Premier Ministre d’Angleterre le contraint à espionner Violetta et Feste…

Robert Muchamore, Cherub, tome 10 : Le grand jeu , Casterman, 2010, 288 p.

Présentation de l’éditeur

Le camp d’entraînement militaire de Fort Reagan recrée dans les moindres détails une ville plongée dans la guerre civile. Dans ce décor ultraréaliste, quarante soldats britanniques sont chargés de neutraliser tout un régiment de l’armée américaine. L’affrontement semble déséquilibré, mais les insurgés disposent d’une arme secrète : dix agents de Cherub prêts à tout pour remporter la bataille…

Maëlle Fierpied, Chroniques de l’Université invisible, L’Ecole des Loisirs, 2010, 460 p.

Présentation de l’éditeur

Imaginez. La tête des gens est pour vous comme une chambre dans laquelle vous vous promenez naturellement, au milieu de pensées secrètes et d’ogres aux dents de cisaille. Vous vous appelez Mélusine. Vous écoutez dans les têtes. La malchance vous poursuit depuis votre naissance. Tout bascule sans cesse dans la poisse. D’ailleurs, vous venez d’être enlevée par un vampire. Votre prénom est Framboise. Vous savez déplacer les objets. Vous n’avez pas de famille, plus de mémoire et pour terrain de jeu une gare où vous dérobez les portefeuilles. On vous appelle Décembre mais en fait votre vrai prénom est Tristan. Vous êtes télépathe.
Arrêtez d’imaginer. L’Université invisible vient de vous kidnapper. Cette organisation secrète s’intéresse à vos dons uniques, magiques, terribles. Pour les perfectionner, elle vous embarque sur une île mystérieuse. Désormais, votre présent et votre avenir sont ici. Car, bientôt, dans le monde d’En Bas, plus personne ne se souviendra de vous.

Collins Suzanne, Hunger Games, Pocket Jeunesse, 2009, 379 p.

Présentation de l’éditeur

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim… Public mixte à partir de 12 ans.

Jérome Noirez, La Dernière Flèche, Mango, 2010, 349 p.

Présentation de l’éditeur

Angleterre, avril 1212. Diane de Loxley est une adolescente belle et farouche, au caractère trempé comme l’acier. Ses mots touchent leur cible aussi sûrement qu’une flèche. Rien d’étonnant quand on est la fille de Robin des Bois. Mais il est difficile d’être l’héritière d’une légende, d’un homme meurtri par la mort de son épouse, la célèbre Marianne. Diane veut de l’action, Londres va la lui fournir. La cité tentaculaire, pleine de bruits et de fureurs, est contrôlée par de ténébreux démons. Afin de les combattre, la fille de Robin devra s’associer avec le séduisant et mystérieux prince des mendiants, et rassembler les anciens compagnons de Sherwood. Sans compter un allié inattendu, l’ennemi intime de son père, le terrible shérif de Nottingham…

Claire Gratias, Le Signe de K1, tome 1 : Le protocole de Nod, Syros, 2010, 320 p.

Présentation de l’éditeur

Début du XXIVe siècle. Le niveau des eaux a considérablement monté à la surface du globe. Réduite à quelques dizaines de milliers d’habitants, la population de la Terre s’est réfugiée dans les Hauts Monts du Karakoram. Alors que l’humanité menace d’être emportée par ce Nouveau Déluge, vingt-deux Pionniers et leurs familles sont enrôlés pour un voyage dans le temps qui les ramènera en 2020. Leur mission: s’intégrer discrètement à la population pour préparer l’exode des survivants. Son nom de code: « Le Protocole de Nod ».

Mark Twain, Tom Sawyer détective, illustrations Christel Espié, Sarbacane, 2010, 92 p.

Présentation de l’éditeur

Des diamants disparus, des voleurs volés, un fantôme à lunettes, un pasteur devenu fou… Tom et son fidèle ami Huck vont avoir du pain sur la planche pour résoudre tous les mystères de cette nouvelle aventure, qui les mènera de Saint-Louis, dans le Missouri, à la ferme de l’oncle Silas en Arkansas. Mais pour commencer, embarquement immédiat en bateau à aube, sur le Mississipi !

Maud Lethielleux, Tout près le bout du monde, Flammarion, 2010, 208 p.

Présentation de l’éditeur

Moi j’aime bien l’idée du journal. Il paraît que personne ne lira ce que j’écris alors je peux tout dire, c’est pratique, j’aime bien tout dire quand personne ne peut l’entendre. Je sais pas ce que je peux raconter, si je dois dire mon âge et me présenter, par exemple écrire sur la première page  » Bonjour, je m’appelle Malo, je viens d’arriver chez Marlène  » ou si je dois parler de ce qu’on fait tous les jours, ou plutôt de mes pensées, de mes rêves ou de mes cauchemars. Je sais pas si je peux parler de Jul et de Solam. Je sais pas si je dois expliquer pourquoi je suis là, toute façon, je suis pas sûr et certain de savoir.

Dominique Legrand, Déserteurs, Nouveau Monde Editions, 2010, 205 p.

Présentation de l’éditeur

1917. Depuis trois ans, la guerre redouble de cruauté et d’intensité. Personne ne croit plus en l’arrêt des hostilités. Parmi les poilus livrés à la peur, au froid, à la faim et aux rats, certains se mutinent et refusent de partir au combat. D’autres sont accusés de défaitisme et de mutilation volontaire. Après des procès expéditifs, beaucoup sont fusillés  » pour l’exemple « . Les gradés de l’armée française, quant à eux, n’hésitent pas à tirer dans le dos de leurs soldats pour les contraindre à avancer. C’est dans ce contexte de sang et d’horreur que le lieutenant Gabriel Levasseur s’oppose à son supérieur hiérarchique et déserte au cours d’un assaut, rejoint par quatre de ses hommes. Pendant quelques jours, ils tenteront de survivre, goûtant à cette liberté si précieuse et si fragile, préférant mourir debout que dans la guerre…

John C. Ford, Un été à la morgue, La Martinière Jeunesse, 2010, 383 p.

Présentation de l’éditeur

Christopher, étudiant studieux mais un peu excentrique, rêve de devenir agent secret. Et quoi de mieux qu’un stage à la morgue pour se mettre dans l’ambiance ? Dès le premier jour, il va se trouver confronté à un cadavre peu ordinaire. Comment le médecin légiste et le shérif ont-ils pu conclure à un suicide pour un mort criblé de cinq balles dans le torse? Pourquoi le rapport d’autopsie a-t-il été falsifié ? D’où viennent ces liasses de billets cachées dans le tiroir du bureau du docteur Mobley ? Il n’en faut pas plus à Christopher pour mener l’enquête dans toute la ville. Aidé de Tina, la jolie reporter, il va chercher la vérité au péril de sa vie…

Rebecca Stead, Hier tu comprendras, Nathan Jeunesse, 2010, 246 p.

Présentation de l’éditeur

1979. Miranda vit avec sa mère et son beau-père dans un quartier populaire de New York, partageant son quotidien de jeune adolescente avec son meilleur ami Sal. Mais, un jour, de curieux événements surviennent: sans raison apparente, Sal se fait frapper par un garçon et il cesse soudain d’adresser la parole à Miranda ; la clé de secours de l’appartement de Miranda disparaît, et celle-ci trouve une lettre énigmatique qui lui est adressée. Cette lettre déclare: «Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne. J’ai deux services à te demander ». De jour en jour, Miranda reçoit d’autres lettres de ce mystérieux expéditeur, qui semble connaître son avenir. Petit à petit, la jeune fille reconstitue le puzzle composé par son correspondant, pour découvrir les raisons de son appel à l’aide, empêcher une mort annoncée et retrouver son amitié perdue…

Publié le par la redaction nrp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *